[Test] : Le SHB9001, un casque audio sans fil

Petite commande passée via le site internet de la fnac puisqu’après les fêtes et plusieurs mois d’attente, le modèle que je voulais (c’est à dire le blanc) n’est plus disponible. Le noir est je pense l’un des derniers sur le marché et n’étant pas réapprovisionné, je suis assez content d’en avoir eu un !

Design très épuré, blanc pour le côté mode, noir pour la discrétion. Il est très léger et ne gêne pas. Moi qui suis un habitué des écouteurs, passer au casque m’inquiétait un peu d’un point de vue encombrement. Me voilà donc déjà satisfait.

Juste un bémol, dommage que ça soit uniquement du plastique, j’aurai apprécié un matériau un peu plus noble sur les écouteurs comme du verre par exemple car cela ne fait pas très robuste comme casque.

Il fonctionne soit en bluetooth (portée affichée 15m), configurable en à peine 3 minutes sur mon galaxy S, ou en filaire si vous voulez économiser un peu votre batterie. Il est affiché 18h en communication et 17h en écoute.

Son micro qui permet de s’en servir comme kit main libre en appuyant juste sur la touche play (écouteur droit).

Il bénéficie de quelques options comme la réduction du bruit (ce qui reste assez logique pour un casque), mise en attente d’appel, recomposition du numéro.

Le volume se trouve derrière l’oreille droite, il suffit de pousser ou tirer le bouton pour jouer avec le volume. Les connectiques se font soit via usb pour la recharge de la batterie, soit par fiche Jack pour une utilisation filaire.

Concernant le son : avec un téléphone en bluetooth, rien à dire, nettement meilleure qualité que ce que j’ai pu entendre avec différents écouteurs, en bluetooth avec un macbook, c’est pas le top du top mais ça reste correct (par contre le son peut aller très très fort alors attention aux tympans !).

Il est livré avec un petit sac de transport (et les câbles).

J’espère simplement que sa durée de vie fera honneur à mon porte-feuilles. Comptez 80€ pour ce modèle, 100€ pour celui encore dispo chez Philips

The Y Generation !

Qu’est ce que la génération Y ?

La tranche 15 – 30 ans représente la génération Y. Mais plus simple, les Y’s sont les « connected babies » (je vous prête ce terme), autrement dit, on est quasiment né avec un ordinateur dans les mains. Souvenez-vous de votre premier ordinateur avec l’écran de 50 cm de profondeur, la souris 2 boutons à boulette, et plus tard, le modem qui faisait ce fameux bruit que tout le monde ne connaîtra pas !

Tout ce chemin parcouru en 20 ans, passer d’une connexion ultra limitée à une connexion constante, même hors de chez soi. D’un point de vue technologique aussi, nos machines ont non seulement bien évoluées, mais les innovations techniques sont plus importantes que jamais. Qui aurait pu penser en 1990 avoir un téléphone ultra plat qui permette d’à peu près tout faire (sauf le café) ?? Nous sommes passés d’un début de connexion à une société ultra connectée.

Reste à savoir ce que l’on aura inventé de plus dans 20 ans !

 

Cette vidéo, qui circule depuis quelques jours sur les réseaux résume très bien cette génération Y, je vous laisse donc la découvrir, ou redécouvrir.

 

Génération Y from adesias. on Vimeo.

24h sans mon Facebook

Tout est dans le titre, que fait-on lorsqu’on a pas Facebook pendant 24h? Pas de Facebook signifie ici compte indisponible pour cause de maintenance.

 

24h sans Facebook ça vous permet de :

– Travailler plus efficacement quand vous êtes multi tâches, mais ça vous empêche de faire votre travail sur Facebook.

– se rendre compte que d’utiliser son compte Facebook pour se connecter partout (Deezer, Foursquare, Tweetdeck, etc) n’est pas forcément une superbe idée.

– dormir plus ?… pas sûr puisque par réflexe vous vous connecterez à Facebook, en vain, pour voir si c’est débloqué !

– passer plus de temps sur d’autres réseaux !

– ne pas partager de contenus sur le mur de vos amis alors que vous avez trouvé une super vidéo sur Youtube…

– d’aller vous balader, de faire du sport, de regarder la tv, enfin de faire les choses que vous aviez peut être oubliées.

– vous rendre compte que ça peut être long 24h !

 

[Test] : Facebook Timeline

J’ai testé la grande nouveauté annoncée par Facebook : la Timeline (ou Journal). 

L’application est encore en test, les présentations ne sont donc peut être pas définitives.

Commençons par le haut :

La Cover :

Une grande photo en format paysage, ce qui change de l’avatar vertical précédent, qui vous permet par exemple d’exprimer votre état d’esprit actuel, ou de vous présenter en image.

L’avatar est quant à lui réduit à un carré. Il reste cependant votre image de profil dans la newsfeed

 

Le fil du temps :

Vous le voyez à droite de la cover. Il sert tout simplement à vous faire gagner du temps en remontant directement à une date. Pratique si vous voulez vous souvenir de ce que vous aviez publié.

 

La Timeline :

Le plus gros changement ! Tout d’abord vous constatez de nouveaux boutons dans le bloc de post :

  • Emploi et Scolarité
  • Famille et Relations
  • Ville de résidence
  • Santé et bien être
  • Jalons et expériences
Les posts se publient à droite et à gauche en dessous de la cover de part et d’autre de cette ligne bleue. 
Un petit « + » apparaît lorsque la souris passe sur le fil bleu. Ce qui permet de rajouter une actualité dans la Timeline, ce qui est assez étrange puisqu’il est possible (pour le moment) de rajouter une actu dans le passé…
Il est possible également de mettre une actualité en avant en cliquant sur la petite étoile, elle prend ainsi toute la largeur (même taille que la cover).
Un profil qui ressemble plus
Je constate aussi que le flux d’actus live dans la barre de chat est enfin fonctionnelle.

La puissance Android

Pourtant apple-boy, j’ai finis par céder après longue réflexion pour un téléphone tournant sous Android. Si la différence de prix n’a pas vraiment été un facteur de mon choix, c’est plutôt le choix des applications qui m’a fait basculer, moi qui ne jurait que par la pomme.

Après quelques mois maintenant avec mon Galaxy S, mais je ne parlerai pas du téléphone en tant que tel bien qu’il soit un véritable carton au niveau des ventes, je ne regrette pas. Le seul point négatif qui me chiffonne un peu, mais encore une fois ce n’est pas Android le responsable, c’est l’obligation de faire les mises à jour sur un pc via Kies.

Bref, alors qu’Apple dominait largement le secteur avec ses iPhones et qu’on se demandait comment et combien de temps cela mettrai pour détronner la pomme, le petit robot vert est arrivé ! Et bien arrivé, c’est une diversité de mobiles conséquentes qui fait que l’OS de Google s’est si bien répandu.

La gratuité des applications, n’y ait pas pour rien, dans mon cas. On constate d’ailleurs que seulement 21% (source) des Android-users achètent au moins une application par mois, ce qui n’est finalement pas énorme ! Pas besoin de débourser des dizaines d’euros, on teste, on aime, ou pas et ça se passe bien comme ça, pas besoin de cracker son smartphone !

Un graphique interessant montre que 89% des utilisateurs Android sont satisfaits de leur jouet ! (par ici)

C’est clair, non ? Google est en constante hausse, et certains se risquent à dire que d’ici 2012, les utilisateurs Android seraient plus nombreux que les iPhone-users ! Pour l’info, c’était plus de 7 Millions de français sous Android en Janvier 2010 et 3 millions de personnes supplémentaires depuis (soit +23%). En même temps, début 2011, Apple repasse sous la barre des 30% de parts de marché en France

Sur ce, à vos smartphones !

Google, une présence globale !

Google est de plus en plus présent sur le web, et ce n’est pas peu dire !

Tout le monde connaît bien sûr Google par son moteur de recherches, mais c’est loin d’être suffisant pour correspondre au géant de la Mountain View !

Google, c’est aussi : GMail, Earth, Maps, Chrome, Desktop, Picasa (ou Images), Vidéos, Actualités, iGoogle, Alerts, Analytics, AdSense, Talk, Reader, SketchUp, j’en passe et des meilleurs !

Je m’attarde un peu sur les outils tels que Google Docs/Tableur/etc, qui sont les nouveaux concurrents, d’Office. L’intérêt d’utiliser Google pour ces derniers outils c’est une rapidité, une fluidité, une solution de partage simple (et gratuite). Pas de prises de têtes entre les différentes versions de logiciels ou de compatibilité.

Google Apps

Un autre point fort est, bien entendu, l’extrême mobilité et facilité d’accès. Rien de plus simple que de partager directement mon document avec mes contacts Gmail, ils peuvent même l’éditer en même temps que moi. Disons le, c’est accessible vraiment partout (avec une connexion internet), ordinateurs, smartphones, tablettes.

Vous l’aurez compris j’opte largement pour les applications Google. Quoi de plus simple qu’une solution centralisée et gratuite ?? Vous avez tout, tout de suite, partout, et pour pas un centime.

 

 

Google+

C’est la nouveauté du moment, l’arrivée du réseau Google + !

En plus de l’aspect communautaire (partage de statuts, vidéos, photos, localisations etc), Google + permet de trier facilement les posts en fonction des « cercles », de faire des chats vidéos entre membres de bulles.

Il est bien sûr évident que Google+ est lié à votre compte Gmail, et donc Picasa ou Buzz.

Il ne reste plus qu’à attendre (pour vous) la sortie officielle, et ensuite les applications sur nos autres réseaux sociaux pour faire un partage global (Facebook, Twitter, Youtube etc).

Puisque vous n’avez peut être pas encore accès à Google+ et que je suis sympa, je vous montre à quoi ça ressemble en home.

capture Google+

Merci @kxrz (Florent Bertiaux) pour l’invitation 🙂

AddThis !

Vous vous demandiez quel plugin utiliser pour vos boutons Facebook ? Twitter ? ou Google ? (et d’autres)

AddThis, c’est un truc génial ! Grâce à ça vous avez tous les boutons de partage regroupés d’un seul bloc, donc plus besoin de se prendre la tête à installer 15000 plugins ! C’est relativement personnalisable et c’est super simple à installer !

Bref c’est rapide, simple et efficace, finit la galère des boutons qui bougent, qui ne comptent pas, qui ne fonctionnent tout simplement pas !

Vous l’aurez compris, c’est une recommandation pour vos blogs et sites !

Les joies de la NFC dans 5 ans !

Tout d’abord si vous ne savez pas ce qu’est la technologie NFC (Near Field Communication), c’est un système qui équipera d’ici quelques années les nouveaux smartphones et villes. Cette technologie fonctionne par ondes radio de très courtes portées (une dizaine de centimètres). Le principe est assez simple, il suffit de poser son téléphone sur la borne ou de l’approcher suffisamment.

Cela permettra de payer à la caisse des magasins, de récolter des bons de réductions, de synchroniser ses cartes de fidélité, de conserver ses titres de transports…

La question que je me posais était comment ça se passe si on se fait voler son téléphone ? Car en ayant un téléphone qui fait carte bleue, s’il est subtilisé, en plus de perdre le téléphone, les applications etc on se fait voler sa CB. Visiblement, on devrait pouvoir paramétrer pour les montants de moins de 20€ si on veut ou non valider avec un code, et pour les montants supérieurs cela serait obligatoire. Me voilà donc rassuré sur ce point !

 

Quand je lis ou que je vois les reportages sur la NFC, ça semble tellement génial que je me dis que ça va mettre du temps à arriver. Mais, le Galaxy S 2, ou le nouveau Nexus S, semblent déjà pouvoir en être équipé !

Laissons donc se développer ces nouveautés, et voyons si d’ici 5 ans, selon les estimations, nous pourrons utiliser notre cher smartphone pour payer notre pain, nos courses, ou notre ticket de bus !

Qu’est ce que le PageRank ?

Le PageRank (ou PR) est la méthode développée par Google pour classer les sites. Un système de notation de 0 à 10 est utilisé, plus la note est élevée, plus le site apparaitra dans les premiers résultats de Google. Cependant, cela ne « fonctionne » que pour des sites bienséants !

 

Comment ça fonctionne ?

Par système d’échanges de liens, plus vous avez de sites qui parlent de vous, plus vous avez de chances d’être bien classé. Sauf si on parle de vous en mal ! Après avoir lu plusieurs articles, il en ressort qu’il n’est pas utile de passer tout son temps à travailler son PR, cela se fait naturellement, il ne faut juste pas hésiter à partager et être généreux. Plus vos linkers seront bien pagerankés plus vous pourrez augmenter le votre.

Pour plus d’infos, je vous recommande ce site : PageRank

Le PR ne s’applique pas directement au site ne lui même mais plutôt aux pages qu’ils contient, vous remarquerez si vous faites des recherches que le PR varie d’une page à l’autre.

 

Vous pouvez améliorer votre PR en vous inscrivant sur des annuaires comme : WebRankInfo

Mon blog Corentinlu est listé dans la catégorie
Informatique
:

Geeks
de l’annuaire Se former au referencement