24h sans mon Facebook

Tout est dans le titre, que fait-on lorsqu’on a pas Facebook pendant 24h? Pas de Facebook signifie ici compte indisponible pour cause de maintenance.

 

24h sans Facebook ça vous permet de :

– Travailler plus efficacement quand vous êtes multi tâches, mais ça vous empêche de faire votre travail sur Facebook.

– se rendre compte que d’utiliser son compte Facebook pour se connecter partout (Deezer, Foursquare, Tweetdeck, etc) n’est pas forcément une superbe idée.

– dormir plus ?… pas sûr puisque par réflexe vous vous connecterez à Facebook, en vain, pour voir si c’est débloqué !

– passer plus de temps sur d’autres réseaux !

– ne pas partager de contenus sur le mur de vos amis alors que vous avez trouvé une super vidéo sur Youtube…

– d’aller vous balader, de faire du sport, de regarder la tv, enfin de faire les choses que vous aviez peut être oubliées.

– vous rendre compte que ça peut être long 24h !

 

La géolocalisation à toutes les sauces !

Me voilà de retour après des vacances bien méritées, et c’est avec un article très géolocalisé que je reviens.

Vous connaissez, j’en suis sûr, Foursquare. Mais connaissez vous par exemple Qype ou Scoville ? Je ne parle évidemment pas de Facebook Places, qui comme vous le savez a fermé.

Mais déjà, avec ces 3 sites, il y a de quoi devenir fou !

 

Pourquoi faire ?

Si le but de Foursquare est de se géolocaliser et de retrouver ainsi ses amis en temps réel, Qype y ajoute un aspect « bons plans ».

A ceci, voilà qu’on m’envoie un lien, merci Eric. Scoville, je me rend donc sur le site pour aller voir de quoi il s’agit. En lisant la page de présentation, je me rend compte, si mon anglais est correct, qu’à la base il s’agissait de publier le mardi, un endroit, un lieu qui nous avait plu. Ainsi, sur Scoville, il n’y aurait que des « bonnes adresses ».

Bref entre le #ff et  le #toptuesday, on a toujours quelque chose à publier.

 

Petit comparatif :

Sur Scoville pas de systèmes de badges (mais une notation comme chez les autres), et je n’ai pas vu la possibilité d’envoyer une photo. Par contre, point positif, la suggestion de lieux. L’absence d’application mobile rend cependant le partage un peu particulier, on a tellement l’habitude de tout faire en temps réel, que de devoir venir après coup semble « étrange ».

Foursquare et Qype sont assez similaires en termes de fonctionnalités : badges, grades, appli mobile, photos. Une liste sur Foursquare, pas sur Qype.

 

Et vous, que pensez-vous de cette effervescence autour des systèmes de géolocalisation ? Quel avenir ?

logo foursquare logo qype  logo scoville