Nouvelle version Facebook mobile

Facebook 2.0

Ce week end est apparu sur le Google Play Store la nouvelle version Facebook. La mise à jour Facebook vers la version 2.0 nous apporte des modifications visuelles et tecniques. Dans les mises à jour précédentes nous avions pu avoir par exemple l’envoi de photos multiples (albums).

Je constate tout de même que certaines options ne sont pas encore gérées via l’application : les sondages, la gestion des pages n’est pas encore optimale, etc.

La vitesse

Avec la mise à jour, l’application de Mark Zuckerberg gagne en vitesse et en fluidité grâce à l’utilisation d’un codage natif. Quelques effets ont aussi été ajoutés.

Le saviez-vous ?

Lorsque vous avez ouvert la zone de liste des contacts (pour la messagerie), slidez de gauche à droite pour la refermer. Il en va de même pour la zone de notifications (à gauche) dans l’autre sens.

Le slide fonctionne aussi lors du passage des notifications aux messages et aux demandes d’ajouts (menu central).

 

Voici 4 captures de la nouvelle application si vous n’avez pas fait la mise à jour ou que vous n’êtes pas équipés Android.


[Facebook] Timeline pour les pages : Attention !

Comme vous l’avez remarqué le design des pages Facebook migre vers la présentation en journal, comme sur les profils. Ce design sera effectif pour toutes les pages le 30 mars, alors autant s’y mettre tout de suite.

Pour la présentation, je laisse Facebook présenter son bébé.

 

Après avoir longtemps spéculé sur la sortie et l’évolution potentielle de cette mise à jour, nous voici enfin fixé.

 

Ce qui change :

 

Cependant, après avoir été faire un petit tour dans les règles d’utilisation de cette timeline, il apparaît tout de suite que Facebook ne souhaite pas pour l’instant nous laisser faire tout ce que l’on veut.

 

1- La couverture

Alors là, on s’était dit super, un grand espace pour communiquer, une opportunité de balancer des promos, de mettre en avant régulièrement et de façon très visible des actus/produits. Eh bien non ! Oublions cette idées car Facebook ne souhaite pas que nous utilisions cet espace comme un encart pub.

Nous ne pouvons pas utiliser la couverture pour :

  • donner des informations de prix, de vente, de promotions, de réductions etc. (Aie)
  • proposer des informations de contact (et double Aie).
  • des références à l’interface utilisateur, donc pas de « Like », « Share » etc, donc on oublie la landing couv’ !
  • pas de Calls to action, donc les Devenez fan etc, idem, on oublie.

Pour faire simple, la couverture doit être utilisée comme un espace visuel de présentation. Petite conséquence, l’image de profil redevient un carré de 180px.

 

2- Message

LA bonne nouvelle est là ! Nos fans peuvent directement nous contacter sur notre page par emails facebook. Il était temps !! 🙂

 

3- Les onglets

Il va falloir faire un peu de ménage pour faire apparaître les onglets les plus importants en premier. Je pense que les onglets de landing page peuvent être tout simplement oubliés… Nombre maximum d’apps affichables : 12

 

4- L’admin

Bonne mise à jour, tout au même endroit dans le panneau d’admin, les notifications, les likes, les commentaires, tout y est. J’ai cru lire quelque part que les Insights passeraient en temps réel, alors patience.

 

 

Juste une petite remarque, je ne sais pas si c’est dû à la Timeline, mais mon Facebook est subitement passé en Anglais, c’est dit !

 

Alors maintenant, à vos timelines !

[Pubs] : Kia et Facebook

Kia cite clairement facebook. Une première publicité TV complètement tournée vers la “ Communauté Kia ” sur Facebook. Une marque qui s’inspire des “ J’aime ”, malgré les restrictions du CSA Kia ne se prive pas de citer Facebook, nominativement, et par le logo et les boutons Like. Là où d’autres marques se contentent d’un simple « bouton Facebook » en fin de spot, Kia se fait plaisir.

Même si l’interdiction de citer Facebook et Twitter ne s’applique peut être que pour les programmes des chaînes (surtout service public car le groupe Canal et notamment Direct 8 ne s’en prive pas), voir une publicité clairement positionnée sur la vague sociale change un peu du paysage publicitaire habituelle, bien que disons-le cela reste assez léger. Cela dit, en comparaison avec les autres pays, nos publicités sont toujours beaucoup plus “ timides ” : il ne faut pas choquer… Mais accordons leur d’être “ précurseurs ”.

Vos données Facebook !

Vous le savez peut être, il est possible de télécharger vos données via vos paramètres de compte. Facebook vous envoie ensuite (sous 24h) un email avec un fichier zip contenant toute votre vie virtuelle !

Ce que contient ce fichier :

– 1 dossier HTML

Ce dossier contient toutes les versions html de toutes vos données. Des albums photos (avec commentaires), aux events, en passant bien sûr par une jolie liste de votre liste d’amis (une simple liste texte), l’historique de votre messagerie (remontant pour moi à 2008), votre profil (données type ville, email, formations, employeurs, lien d’amitité etc). Ce dossier contient aussi un historique de votre mur (personnellement ça remonte jusqu’en 2009), et les commentaires postés sur vos éventuelles vidéos.

 

– 1 dossier photos

Comme son nom l’indique, il contient toutes vos photos uploadées. Par contre je ne saurai dire si le dossier peut contenir des photos postées puis supprimées…

 

– 1 dossier vidéos

Idem, vos vidéos, tout simplement !

 

– 1 fichier html de votre profil.

 

Rien de bien méchant me direz-vous ? Mais il faut reconnaître que ça fait quand même un sacré lot de données et d’informations. Evidemment, si vous êtes un peu parano, ça peut faire peur, mais sinon, pas de quoi s’affoler… le temps que ces données restent bien au fond des tiroirs de Mark Zuckerberg !

5 bonnes raisons de ne pas quitter Facebook !

Si Facebook compte tant d’adeptes, un certain nombre d’entre eux manifeste une envie de supprimer leur compte. C’est à eux que je vais donc tenter de démontrer que supprimer son compte Facebook n’est pas forcément une si bonne idée (les autres, vous pouvez bien sûr continuer à lire 😉 ).

 

1- La question des données

Sachez, si vous ne le saviez pas encore, que supprimer Facebook de votre ordinateur, ne supprime en rien vos données. Facebook sauvegardant à peu près tout, ce n’est pas parce que vous n’avez plus de compte que vous n’en avez jamais eu !

 

2 – Si je n’ai pas de compte, on ne publie pas sur moi

Faux ! Vous n’êtes pas sur Facebook, tant mieux pour vous, mais rien n’empêche les gens qui vous connaissent (de près ou de loin) de publier des photos en vous identifiant (même si ce ne sera pas directement lié à votre profil).

 

3 – La question de ce que l’on dit sur moi

Même problème, si vous n’avez plus Facebook, comment pourriez-vous savoir ce qu’on dit de vous ? La question de l’ereputation est de plus en plus présente, et si les récruteurs utilisent Facebook pour tenter de vous cerner un peu mieux, pourquoi vous priveriez-vous de Facebook pour en faire autant ?

 

4 – C’est un excellent moteur de recherche

Eh oui ! Tout simplement, vous cherchez des infos sur quelqu’un ? Vous avez un ami qui connaît un ami ? Rien de plus simple, une petite recherche par nom, ou directement sur les profils de vos amis et vous voilà bien vite renseigné (au moins avec un photo).

 

5 – Vous vous isolez

Si votre désir est de vivre loin dans une contrée inconnue avec pour seule compagnie des feuilles de bambou, soit, mais la tendance actuelle du web ne va pas vers une séparation des services. Ne vous êtes-vous jamais connectés à d’autes sites d’un simple clic sur un bouton « s’identifier avec Facebook » ? Eh oui, vous avez même oublié si vous aviez des identifiants autres que votre profil Facebook

 

Il ne vous reste plus qu’à vous pencher d’avantage sur les options de publications et de partage, et les options de « confidentialité » de votre profil Facebook.

 

Encore une petite chose, en ce soir d’Halloween, si vous voulez vous faire peur, téléchargez la copie de vos données Facebook (il faut compter 24h avant de la recevoir), direction vos paramètres de compte>Général.

Nouvelle interface Facebook mobile

Alors qu’on parle des dernières nouveautés sur nos profils Facebook, on oublie de parler de la version mobile.

Petit passage par le bus, donc petit check de mes news sur Facebook, et je constate une mise à jour. De quoi se rapprocher d’avantage de la version ordinateur.

On retrouve les 3 onglets : photo statut et je suis là comme sur l’application androïd, le principe des actualités récentes.

D’ailleurs, j’ai constaté depuis un moment déjà, qu’il n’est pas possible de poster en tant qu’administrateur de page avec l’application, ni même de poster sur une fan page. En passant par la version mobile, c’est possible, même automatique, ce qui est assez pratique quand on gère des pages et qu’on ne souhaite pas forcément ouvrir Seesmic (qui est je trouve assez lent), etc.

 

 

24h sans mon Facebook

Tout est dans le titre, que fait-on lorsqu’on a pas Facebook pendant 24h? Pas de Facebook signifie ici compte indisponible pour cause de maintenance.

 

24h sans Facebook ça vous permet de :

– Travailler plus efficacement quand vous êtes multi tâches, mais ça vous empêche de faire votre travail sur Facebook.

– se rendre compte que d’utiliser son compte Facebook pour se connecter partout (Deezer, Foursquare, Tweetdeck, etc) n’est pas forcément une superbe idée.

– dormir plus ?… pas sûr puisque par réflexe vous vous connecterez à Facebook, en vain, pour voir si c’est débloqué !

– passer plus de temps sur d’autres réseaux !

– ne pas partager de contenus sur le mur de vos amis alors que vous avez trouvé une super vidéo sur Youtube…

– d’aller vous balader, de faire du sport, de regarder la tv, enfin de faire les choses que vous aviez peut être oubliées.

– vous rendre compte que ça peut être long 24h !

 

[Test] : Facebook Timeline

J’ai testé la grande nouveauté annoncée par Facebook : la Timeline (ou Journal). 

L’application est encore en test, les présentations ne sont donc peut être pas définitives.

Commençons par le haut :

La Cover :

Une grande photo en format paysage, ce qui change de l’avatar vertical précédent, qui vous permet par exemple d’exprimer votre état d’esprit actuel, ou de vous présenter en image.

L’avatar est quant à lui réduit à un carré. Il reste cependant votre image de profil dans la newsfeed

 

Le fil du temps :

Vous le voyez à droite de la cover. Il sert tout simplement à vous faire gagner du temps en remontant directement à une date. Pratique si vous voulez vous souvenir de ce que vous aviez publié.

 

La Timeline :

Le plus gros changement ! Tout d’abord vous constatez de nouveaux boutons dans le bloc de post :

  • Emploi et Scolarité
  • Famille et Relations
  • Ville de résidence
  • Santé et bien être
  • Jalons et expériences
Les posts se publient à droite et à gauche en dessous de la cover de part et d’autre de cette ligne bleue. 
Un petit « + » apparaît lorsque la souris passe sur le fil bleu. Ce qui permet de rajouter une actualité dans la Timeline, ce qui est assez étrange puisqu’il est possible (pour le moment) de rajouter une actu dans le passé…
Il est possible également de mettre une actualité en avant en cliquant sur la petite étoile, elle prend ainsi toute la largeur (même taille que la cover).
Un profil qui ressemble plus
Je constate aussi que le flux d’actus live dans la barre de chat est enfin fonctionnelle.

La géolocalisation à toutes les sauces !

Me voilà de retour après des vacances bien méritées, et c’est avec un article très géolocalisé que je reviens.

Vous connaissez, j’en suis sûr, Foursquare. Mais connaissez vous par exemple Qype ou Scoville ? Je ne parle évidemment pas de Facebook Places, qui comme vous le savez a fermé.

Mais déjà, avec ces 3 sites, il y a de quoi devenir fou !

 

Pourquoi faire ?

Si le but de Foursquare est de se géolocaliser et de retrouver ainsi ses amis en temps réel, Qype y ajoute un aspect « bons plans ».

A ceci, voilà qu’on m’envoie un lien, merci Eric. Scoville, je me rend donc sur le site pour aller voir de quoi il s’agit. En lisant la page de présentation, je me rend compte, si mon anglais est correct, qu’à la base il s’agissait de publier le mardi, un endroit, un lieu qui nous avait plu. Ainsi, sur Scoville, il n’y aurait que des « bonnes adresses ».

Bref entre le #ff et  le #toptuesday, on a toujours quelque chose à publier.

 

Petit comparatif :

Sur Scoville pas de systèmes de badges (mais une notation comme chez les autres), et je n’ai pas vu la possibilité d’envoyer une photo. Par contre, point positif, la suggestion de lieux. L’absence d’application mobile rend cependant le partage un peu particulier, on a tellement l’habitude de tout faire en temps réel, que de devoir venir après coup semble « étrange ».

Foursquare et Qype sont assez similaires en termes de fonctionnalités : badges, grades, appli mobile, photos. Une liste sur Foursquare, pas sur Qype.

 

Et vous, que pensez-vous de cette effervescence autour des systèmes de géolocalisation ? Quel avenir ?

logo foursquare logo qype  logo scoville

Les 4 axes du Social Marketing

Le Social Marketing est apparu avec les réseaux sociaux. Les nouvelles technologies et l’évolution de notre mode de consommation influent sur les méthodes de vente. Nous ne sommes plus aujourd’hui dans une communication verticale. Avec le web 2.0 et 3.0, chaque internaute peut donner son avis. L’ère est au partage, à la recommandation. L’amorce avait été faite avec les forums, même si cela a pris une dimension beaucoup plus importante et plus personnelle, une boutique ne pourra pas supprimer un message de votre mur Facebook !

La publicité traditionnelle du « mon produit est le meilleur » ne fonctionne plus, il ne suffit plus de présenter un produit, il faut faire rêver le consommateur, le faire se sentir intégrer dans une communauté qui lui est propre et le mettre en confiance, car, un client heureux est un client qui revient ! Les marques n’ons plus d’autre choix que d’entrer dans nos vies.

 

1. La Social Strategy :

Il faut mettre en place les outils pour favoriser l’expérience sociale (utilisations des commentaires Facebook, boutons de partage Facebook, Twitter ou Google Buzz, etc). Il faut favoriser les échanges entre les utilisateurs, un produit aimé par un de vos amis a plus de chances de vous satisfaire, le partage permet donc de toucher facilement une cible susceptible d’aimer et d’acheter.

Le dialogue utilisateurs/entreprise doit s’ouvrir, la relation avec les clients ne se gère plus uniquement par téléphone ou échange d’emails. Les discussions instantanées, les messages privés ou les posts sur le mur de fan pages favorisent une réponse rapide.

Cette réponse rapide est possible si vous possédez une connaissance poussée de votre marque, de vos produits, de vos services.

 

2. Le Crowdsourcing :

Le crowdsourcing consiste à se servir de la créativité, la réactivité, la passion des internautes pour votre marque, vos produits ou vos services. C’est une publicité gratuite pour vous, et de qualité, elle touchera aussi très certainement plus facilement d’autres internautes qui pourraient être interessés parmi les amis de vos fans.

 

3. Motiver l’achat :

Se contenter de présenter un produit ne suffit plus, il faut aller chercher le client, attirer son attention. Tout le monde peut posséder un tas de choses, nous ne nous limitons plus à l’essentiel. La possession à « grande échelle » est de mise, même si on veut toujours tout moins cher. Quelques bons arguments peuvent vous aider à conclure une vente. Enfin, être transparent, la transparence c’est la confiance, une mauvaise image de votre marque peut vous couter très cher, ne pas assumer une erreur aussi !

 

4. Proximité et Réactivité :

Maintenant, il faut entrer en conversation avec vos clients, il faut aussi conserver et maintenir cette conversation. Vous devez aussi vous adapter à vos clients, leurs habitudes, leurs envies, prendre en compte leur lieu de résidence, et leurs valeurs. C’est le discours de la personnalisation, la globalité à tout va ne fonctionnera pas. Cependant, il faut savoir être assez perspicace pour déterminer le vrai du faux sur les profils de vos clients. Ne pas hésiter à demander de partager vos contenus peut augmenter votre visibilité.

Concernant la réactivité, il s’agit de prendre en compte les critiques de votre communauté et d’y répondre !

 

 

Cet article est inspiré du livre Guide pratique des réseaux sociaux, de Marc Fanelli-Isla.