Les 4 axes du Social Marketing

Le Social Marketing est apparu avec les réseaux sociaux. Les nouvelles technologies et l’évolution de notre mode de consommation influent sur les méthodes de vente. Nous ne sommes plus aujourd’hui dans une communication verticale. Avec le web 2.0 et 3.0, chaque internaute peut donner son avis. L’ère est au partage, à la recommandation. L’amorce avait été faite avec les forums, même si cela a pris une dimension beaucoup plus importante et plus personnelle, une boutique ne pourra pas supprimer un message de votre mur Facebook !

La publicité traditionnelle du « mon produit est le meilleur » ne fonctionne plus, il ne suffit plus de présenter un produit, il faut faire rêver le consommateur, le faire se sentir intégrer dans une communauté qui lui est propre et le mettre en confiance, car, un client heureux est un client qui revient ! Les marques n’ons plus d’autre choix que d’entrer dans nos vies.

 

1. La Social Strategy :

Il faut mettre en place les outils pour favoriser l’expérience sociale (utilisations des commentaires Facebook, boutons de partage Facebook, Twitter ou Google Buzz, etc). Il faut favoriser les échanges entre les utilisateurs, un produit aimé par un de vos amis a plus de chances de vous satisfaire, le partage permet donc de toucher facilement une cible susceptible d’aimer et d’acheter.

Le dialogue utilisateurs/entreprise doit s’ouvrir, la relation avec les clients ne se gère plus uniquement par téléphone ou échange d’emails. Les discussions instantanées, les messages privés ou les posts sur le mur de fan pages favorisent une réponse rapide.

Cette réponse rapide est possible si vous possédez une connaissance poussée de votre marque, de vos produits, de vos services.

 

2. Le Crowdsourcing :

Le crowdsourcing consiste à se servir de la créativité, la réactivité, la passion des internautes pour votre marque, vos produits ou vos services. C’est une publicité gratuite pour vous, et de qualité, elle touchera aussi très certainement plus facilement d’autres internautes qui pourraient être interessés parmi les amis de vos fans.

 

3. Motiver l’achat :

Se contenter de présenter un produit ne suffit plus, il faut aller chercher le client, attirer son attention. Tout le monde peut posséder un tas de choses, nous ne nous limitons plus à l’essentiel. La possession à « grande échelle » est de mise, même si on veut toujours tout moins cher. Quelques bons arguments peuvent vous aider à conclure une vente. Enfin, être transparent, la transparence c’est la confiance, une mauvaise image de votre marque peut vous couter très cher, ne pas assumer une erreur aussi !

 

4. Proximité et Réactivité :

Maintenant, il faut entrer en conversation avec vos clients, il faut aussi conserver et maintenir cette conversation. Vous devez aussi vous adapter à vos clients, leurs habitudes, leurs envies, prendre en compte leur lieu de résidence, et leurs valeurs. C’est le discours de la personnalisation, la globalité à tout va ne fonctionnera pas. Cependant, il faut savoir être assez perspicace pour déterminer le vrai du faux sur les profils de vos clients. Ne pas hésiter à demander de partager vos contenus peut augmenter votre visibilité.

Concernant la réactivité, il s’agit de prendre en compte les critiques de votre communauté et d’y répondre !

 

 

Cet article est inspiré du livre Guide pratique des réseaux sociaux, de Marc Fanelli-Isla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.