La géolocalisation à toutes les sauces !

Me voilà de retour après des vacances bien méritées, et c’est avec un article très géolocalisé que je reviens.

Vous connaissez, j’en suis sûr, Foursquare. Mais connaissez vous par exemple Qype ou Scoville ? Je ne parle évidemment pas de Facebook Places, qui comme vous le savez a fermé.

Mais déjà, avec ces 3 sites, il y a de quoi devenir fou !

 

Pourquoi faire ?

Si le but de Foursquare est de se géolocaliser et de retrouver ainsi ses amis en temps réel, Qype y ajoute un aspect « bons plans ».

A ceci, voilà qu’on m’envoie un lien, merci Eric. Scoville, je me rend donc sur le site pour aller voir de quoi il s’agit. En lisant la page de présentation, je me rend compte, si mon anglais est correct, qu’à la base il s’agissait de publier le mardi, un endroit, un lieu qui nous avait plu. Ainsi, sur Scoville, il n’y aurait que des « bonnes adresses ».

Bref entre le #ff et  le #toptuesday, on a toujours quelque chose à publier.

 

Petit comparatif :

Sur Scoville pas de systèmes de badges (mais une notation comme chez les autres), et je n’ai pas vu la possibilité d’envoyer une photo. Par contre, point positif, la suggestion de lieux. L’absence d’application mobile rend cependant le partage un peu particulier, on a tellement l’habitude de tout faire en temps réel, que de devoir venir après coup semble « étrange ».

Foursquare et Qype sont assez similaires en termes de fonctionnalités : badges, grades, appli mobile, photos. Une liste sur Foursquare, pas sur Qype.

 

Et vous, que pensez-vous de cette effervescence autour des systèmes de géolocalisation ? Quel avenir ?

logo foursquare logo qype  logo scoville

3 thoughts on “La géolocalisation à toutes les sauces !

  1. La geolocalisation sur reseaux sociaux… un grand LOL. De nombreuses personnes se battent contre les services qui permettent, aux US entre autres, de suivre quelqu’un grâce à son télephone portable et la triangulation… Mais bon, au final, en a t-on vraiment besoin, vu les boulets qui se « check in » eux-mêmes à longueur de journée. De plus, qui ça intéresse franchement ? C’est réellement du spam fait par ceux qui n’ont rien à dire mais qui veulent quand même dire quelque chose…

     » Heu, t’a vu je suis là !
    – C’est cool pour toi… « 

    1. La question du besoin est toujours la même, un besoin cela peut se provoquer (pour ne pas dire se créer). Plusieurs exemples d’utilisations de la géolocalisation :
      – Retrouver des amis (j’ai moi même eu l’expérience la semaine dernière, d’aller à un endroit ne sachant pas que des amis y allaient aussi. Résultat, la prochaine fois, on ira ensemble)
      – Bien que assez peu développé en France, il faut plutôt le prendre comme un jeu, et le fait de pouvoir gagner des badges (foursquare) peut débloquer des offres commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.